Ateliers Family Coahing Ateliers Family Coaching, accueil Ateliers Family Coaching, accueil Ateliers Family Coaching, accueil



École
Le harcèlement à l'école
Jeudi, 02 Février 2012 15:47

Le harcèlement à l’école, cela est une réalité pour 1 enfant sur 10! Ce sujet a fait la une de la plupart des journaux et fait couler beaucoup d’encre car mais si on le sait, nous parents, nous nous demandons comment faire pour s’en rendre compte et pour agir? Le harcèlement est un délit et donc leurs auteurs doivent être punis. Pourtant, la plupart du temps les victimes se sentent responsables ! La communication que vous instaurez au sein de votre famille peut être une clé pour identifier et surtout résoudre le problème. La base de la communication est l’écoute, l’écoute totale c’est à dire celle qui amènera l’enfant à se confier et à se sentir accompagné. Cela paraît simple mais écouter vraiment demande beaucoup d’énergie et de temps !! L’observation est également un outil précieux : un enfant qui change de comportement, qui devient triste ou au contraire agressif, qui évite la discussion ou au contraire vous lance des perches, qui ne veut plus aller à l’école ou voir ses copains … ces signes peuvent être des clignotants, des alertes qu’il ne faut pas négliger, même si dans ces moments là la discussion semble bien difficile ! Bref comme le dit Erma Bombeck « c’est quand il le mérite le moins qu’un enfant a besoin de votre amour ». A méditer !

 
La culture, c'est ce qu'il reste quand...
Lundi, 29 Novembre 2010 22:25

Incroyable! un professeur en psychologie cognitive à Harvard, spécialiste du cerveau, affirme qu'à l'école, ce n'est pas la motivation ou la proximité avec le sujet qui détermine la capacité de nos enfants à comprendre et stocker les informations mais leur culture générale ! Et de démontrer, études scientifiques à l'appui, que nous retenons mieux un sujet dont nous maitrisons quelques notions quand nous oublions inexorablement tout d'un domaine nouveau. Explication: la mémoire de travail, vite saturée, a besoin de se référer à la mémoire de long terme (celle de la culture générale justement).

D'où quelques conseils à nos enseignants sur leur méthode pédagogique : ne pas hésiter à faire des travaux pratiques pendant lesquels on réfléchit, car on ne retient que ce que à quoi on réfléchit ! Le "apprendre à apprendre" oui mais a condition d'avoir un minimum de fond. Tiens, j'ai quelques applications concrêtes pour ce week end à la maison: faire répéter la recette des lasagnes à mon homme pour que ça rentre enfin ou bien décoler mon ado de ses écrans pour l'emmener voir une expo.

A bientôt

 
Violence à l'école
Vendredi, 23 Avril 2010 09:16

violence-a-l-ecoleLa violence s’invite de plus en plus à l’école et son prolongement : Internet. Vous l’avez constaté comme moi. Votre enfant peut être victime…ou bourreau… comment réagir?

La première chose à faire est d’observer votre enfant : préoccupé, renfermé, agressif, fuyant… ? Ensuite, proposez-lui d’en parler s’il le souhaite, ne jamais « forcer » le dialogue ! Attendre la bonne occasion (tous les 2 dans sa chambre, avant de se coucher, en course…etc)

La prévention, y a rien de tel ! Un enfant dont le capital confiance est solide pourra facilement refuser le harcèlement de ses camarades, de même un enfant dont les limites sont clairement imposées par les parents, à moins de risque de devenir harceleur.

N’oublions pas aussi le rôle difficile des enseignants, dont certains ont une écoute suffisamment grande pour détecter les changements de comportement de l’enfant et les signaler aux parents.

Travail d’équipe donc, et vigilance sans tomber dans l’obsession !!

 
Leçon de BONHEUR… DURABLE
Lundi, 01 Mars 2010 17:26

L'apprentissage du bonheur

Décidément tout devrait être durable en ce début de siècle. Mon homme revient un soir avec un nième bouquin acheté en 2 clics sur Amazon : « l’Apprentissage du bonheur » de Tal Ben-Shahar (Belfond). Je ne savais pas que le bonheur pouvait s’enseigner (à Harvard en l’occurrence) et surtout se mettre en pratique. Le livre regorge de conseils basés notamment sur l’observation de « parents aptes au bonheur » (eh oui il y a en a !) et sur le courant récent de la psychologie positive. L’auteur, dans un chapitre consacré au rôle des parents et éducateurs, parle de « banqueroute affective » notamment des adolescents dépressifs et angoissés (plus de 30%). Pourquoi ? Parce que depuis l’école primaire, on les conditionne au modèle unique de la souffrance/soulagement temporaire centré sur le RESULTAT : les bonnes notes, les examens puis plus tard les promotions au travail, le statut social, la réussite matérielle comme seul critère de succès. Alors que nous devrions (les enseignants au premier chef mais nous aussi parents) leur donner du plaisir à apprendre pour apprendre et encourager leur développement affectif : les pousser dans les voies qui donnent sens et plaisir pour EUX ! Mon cadet est bon en maths, nous rêvons de le voir ingénieur, lui veut écrire des scénarios et des BD !! pas facile….Or ces émotions dans l’apprentissage sont in-dis-pen-sables à l’obtention de ce que l’auteur appelle joliment le « capital suprême ». Bon, faut que je vous laisse, ma fille (8 ans) me tend son carnet de notes, application…